Interdiction des véhicules diesel

La discussion sur l’interdiction des véhicules diesel inquiète la branche. De telles interdictions ne sont pas susceptibles de réunir la majorité en Suisse et ne doivent pas le devenir. Néanmoins, les signes du temps indiquent un changement.

Fin février 2018, le tribunal administratif fédéral allemand a décidé que les véhicules diesel plus anciens pourraient être interdits. Les discussions déclenchées par cette décision dans des villes suisses telles que Genève inquiètent. Même si le sujet est d’importance secondaire dans notre pays, les incertitudes et les craintes qu’il suscite doivent être prises aux sérieux.

L’interdiction n’est pas la bonne façon de procéder

C’est un fait que les zones urbaines doivent lutter contre des émissions plus importantes que les régions rurales. Les villes et les agglomérations doivent toutefois trouver d’autres moyens de faire face à ce problème. L’interdiction des véhicules diesel n’est pas la bonne voie à suivre.

Les entreprises disposant d’un parc de véhicules diesel ne pourraient plus accepter de commandes dans ces zones ou seraient obligées de changer leur parc de véhicules. Les conséquences d’une interdiction des véhicules diesel sont inadmissibles. Selon une enquête réalisée par le portail zurichois des artisans OFRI (www.ofri.ch/press-releases), un tiers des artisans interrogés verraient leur existence menacée par une telle interdiction. Toutefois, les investissements nécessaires toucheraient aussi gravement presque toutes les autres entreprises artisanales..

Tenir compte des développements lors d’achats futurs

Même si la décision du tribunal en Allemagne a suscité des discussions politiques sur l’interdiction, l’Union Suisse des Installateurs-Electriciens (USIE) est d’avis qu’une telle interdiction n’est pas susceptible de réunir la majorité en Suisse. L’USIE recommande toutefois aux entreprises de tenir compte des derniers développements et de la tendance en ce qui concerne des motorisations plus respectueuses de l’environnement lors du processus d’achat de véhicules neufs. La branche électrique en particulier peut et doit aborder le thème de l’électromobilité et jouer un rôle de pionnier dans ce domaine.